MANQUE DE MOTIVATION

La motivation, c'est l'énergie qui nous anime. Sans elle, tout nous semble fade, gris, sans relief… et nous n'avons plus goût à rien. Alors, comment la retrouver lorsqu'elle s'absente ?



Sans un minimum de motivation, rien ne se fait, rien ne se crée. Elle est notre force motrice, qui nous invite à passer à l'action et rend vivant et efficace ce que nous faisons. Quand elle s'absente, ce qui nous animait hier semble avoir perdu sa saveur. On se sent lourd, sans énergie. Mieux comprendre quels sont ses ressorts et ses freins peut nous aider à la retrouver au moment où elle nous fait défaut.


« Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement » Carl Gustav Jung, médecin psychiatre.

À l’heure de l’épidémie de Covid, force est de constater que rester concentré et motivé demande un effort certain. Stress, fatigue émotionnelle... vous avez certainement l’esprit ailleurs et il n'y a rien de plus normal.

Depuis quelques semaines, le scénario de vos journées est peut-être le suivant : un manque d'énergie criant, une baisse de motivation au travail, des difficultés pour se concentrer ou encore des questionnements sur le sens de vos tâches. Perturbant, mais normal. La faute au contexte ambiant, bien-sûr. Avec le retour du coronavirus et les nouvelles mesures qui en découlent, difficile de voir le verre à moitié plein.



Globalement, on est dans un état de grosse fatigue chronique à cause d’émotions énergivores comme l’angoisse, la frustration ou la colère. Il est normal de les ressentir au quotidien, mais habituellement elles s'évacuent de façon naturelle grâce à notre capacité de régulation émotionnelle. Présentes plus intensément en ce moment, la tâche se complique.

Quand les inquiétudes s’emparent d’une grande partie de notre cerveau, elle y tournent en boucle.

Or, si la part émotionnelle est trop forte, elle l'empêche de fonctionner à plein régime. Le corps subit alors un dérèglement : on dort mal, on mange mal, et le tout a un impact sur notre travail. Les émotions toxiques viennent consommer le potentiel d’attention qu’on ne peut alors plus mettre dans d’autres tâches.


Ce qui mobilise l'être humain et dès son plus jeune âge, c'est avant tout de satisfaire ses besoins ; notamment vitaux : quiconque a froid, soif ou faim, trouvera aisément l'énergie nécessaire pour combler ses désirs. Compte tenu de l'aisance matérielle dont jouit notre société, nos aspirations dépassent de beaucoup la seule satisfaction de nos besoins vitaux. Une multitude de nécessités plus "sophistiquées" nous poussent à bouger, à entreprendre, à nous investir : besoin de confort, de reconnaissance sociale, de biens matériels, etc. Il est un autre ressort, plus subtil mais non moins puissant, sur lequel s'appuie notre envie et notre goût de faire : c'est ce qui, pour chacun d'entre nous, a le plus d'importance. Ce peut être l'amour, le pouvoir, l'argent, la création d'une famille ou toute autre valeur, pourvu qu'elle nous tienne personnellement à cœur. Agir en accord avec nos valeurs décuple alors notre énergie.



A chacun ses sources de motivation…

Personne n'ayant les mêmes besoins (hormis nos besoins vitaux), ni les mêmes valeurs, il appartient à chacun de découvrir ce qui charge ou décharge son énergie. Ce qui passionne Pierre, peut s'avérer tout à fait soporifique pour Paul, et ce qui transporte Jacques, n'avoir pas le moindre intérêt pour François. Ainsi nos sources de motivation sont spécifiques. Par contre, ce qui reste valable pour nous tous, c'est que si l'on s'engage dans un projet qui répond à nos besoins et fait écho à nos valeurs fondamentales, nous tirerons du plaisir à le mener à bien.


Comment on la perd…

La motivation s'absente lorsqu'on se trouve en désaccord avec ce qui, pour nous, est essentiel. Or, nombreux sont les facteurs susceptibles d'y contribuer.


Des facteurs de nature externe :

  • Un brusque changement dans notre vie personnelle ou professionnelle ;

  • Une déception, une perte douloureuse ;

  • Une déperdition de stimulations, d'encouragements ;

  • Un trop plein de soucis ;

  • Un manque ou un excès de responsabilités…

Des facteurs de nature interne :

  • Avoir mis la barre trop haute par rapport à ses possibilités.

  • Traverser une phase de profondes mutations intérieures, au cours de laquelle nos valeurs, voire nos besoins fondamentaux, sont remis en question.

Il se peut aussi, qu'à l'orée d'un nouveau projet, une expérience ancienne, mal digérée, fasse un retour dans le présent, freinant ainsi notre énergie et la construction de l'avenir. Si, dans ce cas, une réflexion personnelle ne s'avère pas suffisante, il est souhaitable de se faire accompagner par un professionnel. Cela permet d'approfondir la question et dénouer ce qui fait obstacle à une avancée vers du neuf. Le sport aussi permet de retrouver un équilibre de se retrouver avec soi-même. Un coach sportif peut vous aider à retrouver cette motivation, rééquilibrer vos émotions, votre corps, ainsi que votre énergie.



Posts récents

Voir tout